LES PLATS A EMPORTER - VERSION ZERO DÉCHET


Quand on dit aux gens qu'on vit en mode Zéro Déchet, ils ont tendance à s'imaginer qu'on a dit adieu aux soirées flemme-de-cuisiner / petit-plaisir / plats à emporter. Nous avons donc testé trois de nos restos préférés, version full zéro déchet. (On s'est vraiment sacrifié pour ce test haha). 

Compte-rendu de cette semaine de folies culinaires et les quelques règles à respecter pour que ça fonctionne comme sur des roulettes :) 

Le japonais


Règle n° 1 : anticiper 

Comme pour tout vos achats en mode zéro déchet, il faut prévoir à l'avance les contenants dont vous aurez besoin. Par exemple, pour le japonais : des bocaux hermétiques pour la soupe, des boîtes en verre différentes pour chaque menu, sans oublier le petit pot pour la sauce soja!  

Règle n°2 : acheter local

En plus de participer à l'économie locale et de faire vivre de "vraies" familles (pas des multinationales et des actionnaires), les restaurateurs sont beaucoup plus enclins à utiliser vos propres contenants que les chaînes. Chez Sushi Shop et Burger House (à Saint-Quentin), je me contente de déposer mon sac avec mes propres contenants et les restaurateurs ont la gentillesse de se débrouiller avec les boîtes/bocaux que j'y ai glissés. Je récupère mon sac rempli et prêt à emporter.  



Règle n°3 : passer apporter les contenants 

Evidemment, cette technique ne fonctionne que si on passe apporter nos contenants. Donc (sauf exception), ça ne marche pas en livraison à domicile (de toute façon, je pense que mes boîtes prendraient toute la place dans le coffre de la moto!). Deux techniques :
 - soit je dépose mon sac en passant devant le restaurant, je fais quelques courses et je repasse chercher ma commande sur le chemin du retour. 
- soit je me fais servir directement (par exemple, chez l'Italien - Aux caves d'Italie - qui est plus un service traiteur) et je repars avec. 

Certes, 'passer avant' n'est pas très pratique (moi je n'ai pas trouvé ça dérangeant, mais ce ne sera peut être pas le cas de tout le monde), mais ce système offre ses avantages : 
- les boîtes en verre passent au four, au micro-onde et au congélateur, donc pour réchauffer ou conserver, c'est super pratique. 
- chez ces trois restaurateurs, on mange des produits préparés sous nos yeux avec des ingrédients frais (et même parfois bio). 
- les commerçants sont ravis de faire l'économie de plusieurs contenants et souvent sensibles à la démarche... à tel point que j'ai eu droit à plein de sauce bolognaise en plus et des gressins offerts chez l'italien, 10% en moins sur ma commande chez le japonais (ça marche pour tous ceux qui emportent leur commande en venant la chercher en magasin) et rab' de frites au burger house. Moins de plastique et plus de nourriture, qui dit mieux? 





Voilà pour nos aventures culinaires de la semaine! Vous avez des idées pour transporter les pizzas et les tartes/gâteaux/pâtisseries ? (je les fais moi-même la plupart du temps, mais sait-on jamais!) 
Pour l'instant je réutilise un sachet isotherme (récupéré dans un vieux sac à langer) pour les pâtisseries qui se tiennent bien (chocolatine, etc.), mais je n'ai pas trouvé pour les trucs  volumineux/crémeux/qui coulent. J'attends vos idées ! 


Les adresses 


Burger House (Burger et Kebab) - 29, rue Emile Zola à St-Quentin https://www.facebook.com/Burger-House-121966374621114/
Aux Caves d'Italie - (traiteur / épicerie fine italienne) - 23, rue Saint-André à St-Quentin https://www.facebook.com/AuxCavesdItalieGastronomia
Sushi City (restaurant japonais) - 11 bis rue Victor Bash St-Quentin
https://www.facebook.com/Sushi-City-112948695456857

PS : vous pouvez désormais retrouver la page du blog sur Facebook ICI. Pour ne rater aucun article, vous pouvez vous abonner à la newsletter qui vous signale seulement qu'un article a été publié (rien d'autre!). 

Vous pourriez aimer

0 commentaires

INSTRAGRAM