J'AI TESTÉ ... LE COMPOSTEUR D'APPARTEMENT


Après vous en avoir parlé à de nombreuses reprises, il était temps que je fasse un article sur mon lombricomposteur d'appartement (maintenant que tout va bien 😅). Autant vous prévenir tout de suite, le lombricomposteur c'est pas très glamour, alors les photos de cet article ne risquent pas de vous faire rêver (quoique !). 

Pour ceux qui vivent en appartement / qui n'ont pas de jardin / qui n'ont pas envie d'entretenir un gros compost, il est tout à fait possible de composter ses biodéchets à l'intérieur, sans odeur et sans bestioles (autres que les vers de terre évidemment). Cela permet d'alléger votre poubelle de la moitié de son poids, tout en vous fournissant du compost / du terreau / de l'engrais gratuitement. 

Pour composter vos déchets organiques, plusieurs solutions s'offrent à vous :

Le seau Bokashi


Ici pas de vers, juste une fermentation anaérobie (sans oxygène) des biodéchets générée par une poudre (le son de Bokashi) composée de micro-organismes utiles. 

Les plus : ne prend pas de place, pas de vers de terre.
Les moins : pas pratique, nécessité d'acheter de la poudre souvent, sent mauvais, attire les mouches, nécessité d'enterrer la "choucroute" produite en fin de fermentation (donc quand t'as pas de jardin, c'est voyage en pleine nuit dans la forêt pour enterrer tout ça discretos - voyage les fenêtres ouvertes pour l'odeur en prime). 

Conclusion : je ne comprends pas que des gens puissent utiliser (vendre !!) ce système dont tous les forums / sites spécialisés disent que le ratio bon-pour-la-planète / embêtement-personnel est si bas. Si vous avez des témoignages positifs dessus, n'hésitez pas à me laisser un commentaire 👇 Dans tous les cas, ce système n'est pas adapté à notre famille. 

Le lombricomposteur d'appartement

Le plus souvent il se compose de trois bacs percés superposés sur un bac équipé d'un robinet. Le bac du bas sert à récupérer le liquide (thé de vert) qui est un super engrais naturel (sans odeur, j'ai vérifié 👌). Les vers s'installent d'abord au premier étage et lorsque celui-ci est plein, on commence à remplir le second (avec nos épluchures etc). Ils vont alors commencer à migrer vers l'étage supérieur et quitteront définitivement le premier palier lorsqu'il ne restera rien à "manger" ; il ne restera alors que du "terreau" (de première qualité!). On récupère le terreau, on lave le bac et on le replace en haut de la pile, ce qui permet de faire tourner les bacs sans jamais avoir à toucher les petits vers de terre! 

J'ai pris la photo dehors, mais le composteur reste tjs dans ma cuisine dans un coin qui lui est alloué


Les plus : Prend peu de place, pratique avec ses roulettes, produit terreau et engrais, pas d'odeur, système facile à utiliser. 
Les moins : Vers de terre (pour ceux que ça dérange, mais franchement on ne les voit jamais quand le système est bien en place), nécessite de la patience (au démarrage) et un peu d'attention (au moins une fois par semaine), investissement pour le Cityworm et/ou les vers pour ceux qui veulent un truc plus pratique que les bacs DIY / aller à la chasse aux vers. 

Conclusion : c'est le système qui nous a convaincus avec - au départ - une grosse appréhension vis-à-vis des vers de terre. 

Le CityWorm 

Après plusieurs mois de test, voici un avis détaillé sur mon Cityworm. Il existe plusieurs modèles de lombricomposteurs d'appartement tous plus moches les uns que les autres mais c'est le CityWorm qui a remporté nos suffrages pour plusieurs raisons : 
- il est Made in France
- avec du plastique recyclé 
- il a une étagère pour ranger les petites affaires de ces messieurs-dames et il est plus haut que ses concurrents (donc pas besoin de se casser le dos)
- le carton d'emballage se transforme en litière de démarrage donc pas de déchets après l'achat (sauf la bande blanche en plastique, vraiment ils exagèrent 😂).


Il est fourni avec des croquettes pour les vers, un tapis d'humidification et un petit guide.

Trouver des vers  

Une fois reçu et monté (il n'y a qu'a clipper les différentes parties entres elles), il faut trouver des occupants pour votre lombricomposteur. Attention, tous les vers de terre ne sont pas des mangeurs de biodéchets : il faut impérativement des Eisenia (fetida ou andrei, mais pas les deux en même temps) 
Pour en récupérer plusieurs solutions s'offrent à vous : 

N°1 : la chasse aux vers
Se munir d'un seau qu'on percera de plusieurs trous (assez gros pour que les vers passent). Remplir la moitié du seau de marc de café (les eisenia ne peuvent pas y résister 😏 Pour en récupérer, il suffit de demander au café du coin, ils sont toujours ravis de s'en débarrasser à si bon compte). Placer le seau dans un trou de manière à ce que la terre enserre ses bords et mettre un couvercle au-dessus pour que la pluie ne le remplisse pas. Attendre deux semaines avant de retirer le seau et d'admirer vos prises (ou pas). 

Les plus : c'est gratuit
Les moins : ça prend du temps et il va falloir fouiller un peu histoire de vérifier qu'il y a des vers et que ce sont les bons !! 

N°2 : la chasse aux donateurs
Le site plus2vers.fr met en relation les composteurs aguerris et les néophytes au travers d'un système de don de vers. Sur la carte, vous repérez le donateur le plus proche de vous (il y en a vraiment partout) et le site vous permet de rentrer en contact pour procéder au don. Quelques mois après, le site vous recontactera (mail automatique, pas d'obligation) en vous proposant de devenir donateur à votre tour 😊.  

Les plus : c'est gratuit, on est sûr d'avoir la bonne race de vers, référent à qui poser nos questions lors du démarrage
Les moins : il faut transporter les vers, la donatrice qui était dans ma ville avait fait beaucoup de dons avant que je la contacte et m'a donc redirigée vers un autre donateur ... à une centaine de kilomètres 😑

N°3 : acheter les vers dans une ferme spécialisée (oui, il y a des fermes de vers !)
C'est la solution que j'ai finalement choisie, même s'il faut investir un peu au départ (32€), j'étais sûre de leur pedigree provenance et ils arrivent directement dans la boîte aux lettres. 

Les moins : ça coûte cher
Les plus : pratique, super rapide, bonne race, nombre adapté à la consommation de votre famille


Petit montage réalisé à partir de ma story instagram "filmée" le jour où j'ai reçu les vers. Il suffit de verser le sac de vers dans le lombricomposteur et de mettre les croquettes ! 

La mise en route 

Voilà, vous avez votre lombricomposteur, vos petits locataires, maintenant l'aventure commence ! 

Pour le démarrage de votre compost d'appartement, armez-vous de patience !! Le CityWorm est livré avec des croquettes pour vers (mon paquet est arrivé complètement déchiré, j'ai dû les ramasser dans tout l'appart quand j'ai ouvert la boîte...) qui les aident lors de la transition entre leur milieu précédent et votre composteur. Après une semaine, vous pouvez  commencer à leur donner à manger une fois par semaine dans des quantités minimes (les épluchures d'une seule pomme par exemple, en plus des croquettes). Petit à petit, vous allez pouvoir augmenter les doses de nourriture jusqu'à finir par leur donner toutes vos épluchures. Cela m'a pris environ 2 mois pour pouvoir mettre tous les déchets verts que nous produisons en une semaine dans le composteur.  


La clef de la réussite d'un compost, c'est l'observation attentive de ce qui s'y passe : par exemple, votre composteur ne doit jamais sentir mauvais. Si une odeur s'en dégage, c'est qu'il y a un déséquilibre quelque part.  Je n'ai jamais eu ce problème, mais pendant plusieurs semaines, mes vers passaient leur temps à migrer dans le bac du fond - sans doute à cause d'un mélange trop acide - et moi à les ramasser un par un avec des baguettes chinoises, pour le plus grand plaisir des enfants 😂. Le problème a été réglé lorsque j'ai saupoudré de poudre d'oeuf la terre dans le bac (elle permet de réguler le pH - il suffit de laisser les coquilles d'oeuf sécher quelques jours puis de les passer au mixer pour obtenir de la poudre). La plupart des problèmes que vous pourriez rencontrer sont abondamment documentés sur les forums des composteurs (photos à l'appui 🙈) et il y aura toujours une bonne âme pour vous aider. 
Après quelques mois, voilà ce qu'on obtient : il n'y avait pas de terre au départ dans le bac. Celui-ci sera prêt dans quelques mois à être répandu sur une plante qui sera sans doute très contente ! 

A l'exception des migrations dans le bac du bas, je n'ai rencontré aucun problème avec mon composteur. Aujourd'hui, c'est une affaire qui roule, je collecte les déchets verts dans un sachet en papier et les découpe en petits morceaux avant de les mettre dans le composteur (sans oublier d'ajouter des morceaux de carton parce que ces messieurs-dames ont besoin de fibres (un tiers de carton pour deux tiers de déchets verts)). Une fois par semaine, j'aère la terre et je l'humidifie si besoin. 



Contrairement à mes a priori, les vers ne sont pas "dégoutants" (en fait, depuis l'épisode de ramassage avec les baguettes, je ne les ai pas revus), il n'y a ABSOLUMENT aucune odeur, pas de mouche, pas des bestioles ET c'est un super conversation starter (combien d'invités m'ont demandé une démo !!) / une attraction pour les copains des enfants qui peuvent se "vanter" d'avoir 500 grammes de vers pour animaux de compagnie #ouaislaclasse. Et si ça peut achever de vous convaincre, ils peuvent rester 4 semaines sans apport de nourriture, alors pas de problème pour partir en vacances ✌. 

Après presque 3 ans d'utilisation, (rassurez-vous, je l'aime toujours autant et tout va bien pour Georges et ses potes), voici la suite de cet article avec les erreurs à éviter et mon avis détaillé --> Bonne lecture !

Si vous avez un jardin, pas besoin de passer par autant d'étapes (ni d'avoir autant de patience) que pour un composteur d'intérieur. Les composteurs classiques sont beaucoup plus faciles d'entretien et de démarrage. Seul point négatif, ils peuvent attirer les nuisibles, donc il faut quand même en prendre soin un minimum. 
Enfin, si vous êtes une entreprise (restaurant, cantine, etc.) il existe des composteurs spécialement conçus pour les restes alimentaires (en hauteur et rotatifs) super simples d'utilisation et très performants. Bref, plus aucune raison d'envoyer vos déchets alimentaires à la benne, compostez-les : c'est bon pour la planète, pour les plantes et pour le porte-monnaie (engrais gratuit).  



Je mets le thé de vert dans les orchidées et elles me disent merci ;)



Vous pourriez aimer

0 commentaires

INSTRAGRAM