10 MOYENS D'OCCUPER LES ENFANTS ZÉRO BUDGET, ZÉRO DÉCHET - LA SUITE !!!!




Si vous êtes parents, vous savez qu'il arrive forcément un moment où :
- aucun jouet ne trouve plus grâce aux yeux de vos enfants
- il pleut des cordes / fait trop chaud / froid pour sortir
- ils ont déjà regardé un (trois) film
- ils ont lu TOUS les livres (selon eux)
- ils n'ont pas envie de dessiner, ni de faire quoi que ce soit en fait
- vous n'avez prévu aucune activité (type peinture, pâte à modeler, collage...)
-vous avez déjà essayé les 5 premières idées évoquées ici

Bref, ce moment où l'on doit faire preuve d'imagination et de créativité pour les occuper. Voici 5 nouvelles idées qui ne nécessitent aucun matériel particulier (juste ce qu'il y a à la maison) et qui fonctionnent super bien chez nous (peut être même un peu trop, ils réclament ces jeux tous les jours!)

Pour chaque activité, j'indique le matériel et les variantes par tranches d'âge. Voici 5 nouveaux jeux zéro matériel, zéro déchet, zéro budget, la suite au prochain épisode ! 


Les fermetures

Scratch, petits boutons, zip et pressions ! 

Matériel :        - des vêtements (ou des chaussures (propres!)) avec des fermetures différentes (zip, boutons, pression, lacets, ruban, etc.)
                 - des livres de plusieurs tailles différentes selon les vêtements sélectionnés 
                
                

Pour les tout-petits
Cette activité inspirée de la pédagogie Montessori rencontre un franc succès chez les tout-petits, même s'ils n'ont pas encore les compétences motrices requises pour vraiment parvenir à ouvrir et fermer les systèmes les plus complexes. On peut se contenter de  leur présenter de petites paires de chaussures (une avec des scratchs et une avec des lacets) (les leurs c'est encore mieux) et de les inviter à explorer le système d'attache (quitte à ce qu'ils défassent complètement les lacets). La plupart du temps, nous nous contentons de leur enfiler rapidement avant de sortir et c'est un véritable plaisir pour eux que de pouvoir explorer ces "choses" qu'on leur met aux pieds ! 

Pour les moyens  
Pour chaque vêtement choisi (chemise, manteau, etc.) glisser un livre à l'intérieur de manière à ce que le vêtement soit bien tendu (voir photo). Proposer à l'enfant d'ouvrir et de fermer lui même les différents systèmes, du plus simple au plus complexe. C'est un bon moyen de mobiliser leur motricité fine et de les faire gagner en autonomie. Le fait de pratiquer cette activité au calme sans le stress du "dépêche-toi, on va être en retard !" permet à l'enfant de s'exercer en mobilisant toute sa concentration et d'imprégner de manière plus prégnante les gestes qu'il accomplira bientôt seul. 
En somme, il s'amuse et il apprend en même temps ! Pour les plus dégourdis, on peut corser le jeu en chronométrant (il s'agira alors de battre son propre record), en fermant les yeux, avec une seule main, bref leur imagination est la limite ! 
En cas d'échec, ne vous formalisez pas ! Rassurez votre enfant en lui disant que même s'il n'y arrive pas aujourd'hui, il y arrivera bientôt (discipline positive ✌) et n'hésitez pas à laisser l'activité facilement accessible pour qu'il puisse s'exercer quand l'envie se fera sentir. 

Pour les grands 
Vos grands enfants savent faire leurs lacets et ouvrir et fermer les systèmes les plus complexes ? Proposez-leur d'apprendre à faire une tresse à quatre brins (ou 5, 6 ... apparemment on peut monter jusqu'à 9 🙊 ). Quelques bouts de ficelles, vieux scoubidoux ou des bandes de tissus coupées d'un vieux chiffon feront l'affaire. 
Ils en ont marre des tresses ? Et si vous leur proposiez d'apprendre à faire des noeuds marins ? Ça toujours utile et l'idée de pouvoir attacher ses frères et soeur peut être une motivation incroyable 😉 Vous trouverez les noeuds de base et leurs explications sur Google. 


Mandala nature 

Crédit Photo : Eve Herrmann

Matériel : - tout ce que vous trouverez dans la nature !
                 
La récolte de ces trésors est déjà une super activité : si elle est répétée toute l'année, cela permet à l'enfant de prendre conscience du temps qui passe et des variations apportées par les changements de saisons. Cela l'oblige aussi à faire des choix et les revoir en cas de besoin (cette feuille ou celle-ci ? cette pierre est plus intéressante, donc je vais remplacer celle que j'ai déjà prise), à chercher (champignons, châtaignes, etc), à émettre des hypothèses (si je jette le bâton dans l'eau, va-t-il couler ?). Une simple balade - à condition de prendre le temps de la savourer et d'aller au rythme de l'enfant - se transforme en une merveilleuse occasion de renforcer leurs compétences et intelligence exécutives ! 

Pour les tout-petits 
Vers 2-3 ans, les enfants traversent une période de grande sensibilité à l'ordre au cours de laquelle ils sont particulièrement attachés à la catégorisation : chaque chose a une place bien précise (aussi incongrue soit-elle), doit être utilisée d'une certaine manière et non d'une autre ou doit être rangée avec celle qui lui ressemble. Cette phase leur permet de construire leur sens logique, de structurer leur esprit et de s'approprier leur environnement*. Ma fille de 2 ans et quelques est en plein dans cette période et je retrouve fréquemment des objets "triés" : les grains de raisins rangés bien nettement par ordre de taille tout le long de la table, les chaussures (sorties du placard ! ) mais parfaitement alignées sur le tapis ... 
Pour cette tranche d'âge, je recommanderai de seulement fournir la matière première à l'enfant (cailloux, feuilles, coquillages, châtaignes, bref ce que vous aurez récolté) et de le laisser jouer avec, avant de proposer de "trier" les objets en le laissant libre de choisir les critères (couleurs, taille, forme, matière...). 

* Pour plus d'informations sur cette phase et la meilleure façon d'accompagner votre enfant au cours de celle-ci, je vous renvoie vers l'excellent livre de Celine Alvarez, Les lois naturelles de l'enfant. 

Pour les moyens  
Avec les moyens, on va pouvoir commencer à créer de véritables mandala. Après avoir énoncé les "règles" (symétrie, etc.) ou créé un exemple, à eux de se lancer !
Si c'est encore trop compliqué, on peut leur proposer de réaliser un "dessin" uniquement à partir des éléments ramassés. leur imagination est la seule limite !

Pour les grands  
Plus d'excuses, à eux de réaliser les mandalas les plus originaux et extravagants ! Par contre, attention à les réaliser dans une zone à l'abris du vent sinon gare aux déceptions !! 



Les chaussettes 


Crédit photo : Eve Herrmann
Matériel : - des chaussettes (au sortir de la machine) et/ou le sac des chaussettes célibataires 
                 


Pour les tout-petits 
Le simple fait d'avoir l'impression d'aider est souvent suffisant à leur bonheur ! Quand ils étaient petits, mes enfants adoraient participer au tri des chaussettes en me tendant celle que j'avais désignée. Ils sont immergés dans un océan sensoriel (textures, couleurs différentes), on renforce leur sentiment d'appartenance en les faisant participer de manière active à une tâche commune, on travaille les couleurs, les réflexes inhibiteurs (par exemple, en s'exerçant à attendre que maman demande une chaussette avant de s'en saisir), bref un moment éducatif complet à tous les points de vue ! 

Pour les moyens  
On fait un grand concours de tri de chaussettes, chronométré. Au début c'est facile avec les chaussettes très colorées, mais plus on progresse, plus ça devient difficile (avec les noires de papa 🙈) ! C'est marrant et ça aide Maman et Papa avec le repassage. 
En découpant les chaussettes esseulées, on peut rhabiller (sans couture!) les poupées et autres peluche. 
Avec un peu de couture pour les plus débrouillards, on peut facilement créer de petites marionnettes ou même d'adorables peluches (encore faut-il que les chaussettes esseulées ne soient pas en trop mauvais état ! 😬) 


Pour les grands  
On découpe les vieilles chaussettes en bandes et on réalise son premier tawashi ! Le tawashi est une éponge 100% récup' idéale pour laver les salles de bain et la table de la cuisine par exemple. (on peut les utiliser pour faire la vaisselle mais moi je n'aime pas). 


Walk the line  

L'ellipse dans la chambre qui sert aussi de camp, de cage, de cible ...


Matériel : - du masking tape, du scotch qui se décolle facilement (celui pour la peinture) ou de la craie si vous jouez dehors
                 

Pour les tout-petits 
Encore une activité inspirée de la pédagogie Montessori ! Sur le sol, tracer au masking tape (ou autre) une (assez grande) ellipse. Invitez votre enfant à marcher sur la ligne en plaçant délicatement un pied devant l'autre. Les enfants adorent marcher sur des lignes, ils ont d'ailleurs tendance à la faire spontanément par exemple en marchant sur le bord du trottoir, le long d'une bordure au parc, etc. Cela leur permet d'exercer - l'air de rien ! - leur contrôle inhibiteur et leur motricité. Pour les plus jeunes, c'est un vrai travail d'équilibriste ! 

Pour les moyens 
A partir du moment où marcher sur la ligne n'est plus un challenge, on peut compliquer les choses 😊 A vous de challenger vos enfants en leur demandant de marcher sur la ligne : 
- avec un plateau vide 
avec une tasse emplie de graines  
avec un verre d'eau 
- avec un plateau sur lequel sont posés plusieurs verres d'eau  
- en musique
- en chantant
- sans la regarder
- sans la regarder en tenant un objet facile à porter
- sans la regarder en tenant un objet difficile à porter (balle, verre rempli d'eau, gland de tringle à rideau posé sur une tige et qui ne doit pas osciller, clochette qui ne doit pas sonner, bougie allumée, corbeille pleine de fruits sur la tête...)
- à pas de fourmi
- à pas de géant
- à reculons
- en posant un genou à terre ... 

N'hésitez pas à créer un petit coin avec le matériel nécessaire pour jouer à ce jeu (cuillère, balle, tasse de graines, etc.) pour que l'enfant puisse s'exercer spontanément. 
L'ellipse peut aussi être un bon moyen de se calmer lors d'une colère ou d'un moment de stress. Plus petit, mon fils s'y rendait spontanément pour faire des tours et revenait plus calme ! 

Pour les grands  

Avec le masking tape, vous pouvez créer 
- une marelle (avec des défis sur chaque case - à écrire sur du papier (à recycler) pas avec le masking tape ! après libre à vous  de vous éclater avec - ) 
- un parcours du combattant qui s'étale dans toute la maison ( à refaire avec les challenges évoqués dans la section "pour les moyens")
- une cible à atteindre avec des avions en papier ou autre (les chaussettes de la section précédente ?)
- une piste d'atterrissage avec les distances en mètres ou des points à gagner pour le lancer d'avions en papier (ou autre)
- dans l'embrasure d'une porte, vous pouvez créer une toile d'araignée collante (sur une face) sur laquelle il s'agira de lancer (et de fixer) de petits bouts de papier par exemple.

Le mieux est d'impliquer vos enfants dans la création du jeu, voire même de les laisser aux commandes après avoir fixé quelques règles (ou pas !) : on se limite à la chambre / au couloir, pas de scotch sur tel meuble ou tel mur... 



Pendant que maman cuisine 




Matériel : - des graines (type riz, lentilles, etc.) 
- des pâtes (spaghettis et penne)
-quelques ustensiles adaptés selon l'âge (couteau rond)


Pour les tout-petits
Selon l'âge de votre tout-petit, fournissez-lui quelques ustensiles (pas fragiles) à explorer. Plus les matières sont différentes (métal, bois, silicone) mieux c'est ! N'hésitez pas à lui confier de petites tâches adaptées à son âge (sur la photo, Hannah - 2 ans - écosse les petits pois!)

Pour les moyens 
Lancez un concours de vitesse / précision : enfilez le plus rapidement possible 5 penne sur un 1 spaghetti, trouvez les amandes (ou les lentilles pour corser la difficulté)  dans un bocal / plateau de riz, couper une tranche de pomme (ou autre) selon le modèle fixé (petits cubes, tranches, etc). En plus de travailler leur motricité fine, ils mâchent le travail ! Et quelle fierté de pouvoir annoncer qu'ils ont activement participé à la préparation du repas !  

Pour les grands 

Proposez à votre enfant de préparer lui-même une recette de A à Z : selon son âge, n'hésitez pas à "mâcher" un peu le travail (en sortant les ingrédients par exemple). Pour donner un peu de piment au jeu (pour les moins motivés 🙈) proposez-lui de faire le gâteau le plus horrible / effrayant possible (pour Halloween 🎃), avec des ingrédients improbables (brownies aux courgettes (elles remplacent les oeufs et c'est super bon!) ou moelleux au chocolat avec de l'avocat par exemple) pour faire goûter à ses frères et soeurs / copains 😇... Motivation garantie ! 
Pour mettre l'ambiance pendant la préparation du repas, vous pouvez aussi proposer à vos grands de jouer à "une minute pour gagner" (minute to win it) : ce sont de petits jeux drôles qui ne durent pas plus d'une minute. Il s'agira par exemple de poser un gâteau sur son front et de le faire descendre jusqu'à sa bouche sans les mains, seulement avec les mouvements du visage ou encore d'attacher une banane à une ficelle autour de sa taille, de manière à ce qu'elle touche presque le sol et de s'en servir pour faire rouler une orange jusqu'à un point donné. Fous rires assurés ! Vous trouverez plein d'autres idées sur internet. 



Et vous, vous faites quoi pour occuper vos enfants avec rien? 


N'hésitez pas à partager cet article s'il vous a plu ! 👇👇👇 Dites-moi en commentaire si vous voulez d'autres articles sur les jeux "avec rien" et si vous avez essayé certains de ces jeux avec vos enfants ! Bonnes vacances !

Vous pourriez aimer

0 commentaires

INSTRAGRAM