COMMENT FAIRE SES COURSES ZERO DECHET ? Mes bonnes adresses sur Lille, Reims et Saint-Quentin


Avant de partir 




Je fais une liste des menus de la semaine et des courses à faire. Ça paraît tout bête, mais ça m'évite d'oublier des choses et pendant la semaine, je ne passe pas 4h devant mon frigo à me demander ce que je vais bien pouvoir faire à manger. 





Une à deux heures avant de partir, je mets mes boîtes et mes bocaux en verre au congélateur (en fonction du frais que j'ai besoin d'acheter). Je les range ensuite dans ma glacière en les espaçant avec du papier bulle extra-large de récup' pour éviter qu'elles ne se brisent (le froid les rend plus fragiles).


Arrêt n°1 : la biocoop / le magasin bio / l'épicerie vrac



Dans tous les magasins dont je parle ci-dessous, je ne cite que les produits qui correspondent à des courses zéro déchet. Chaque boutique a des milliers de références en stock, bien emballées... dans du plastique ! (sauf le day by day)

A Saint-Quentin, à La vie bio, on trouve  : 
- du vrac (légumes secs, céréales, noix, muesli, biscuits, fruits secs, pâtes, féculents type semoule, boulgour, riz, quinoa, tisanes, café, olives préparées)
- des fruits et légumes (petit plus, ils ont une signalisation spéciale pour les produits locaux) 
- du pain frais
- des produits ménagers 
- du savon
- des conserves dans des bocaux en verre
- plusieurs articles (brosse à cheveux, bocaux, sacs, ustensiles de ménage) qui n'ont pas d'emballage et/ou peuvent se révéler utiles dans un mode de vie zéro déchet. 

A Lille, j'ai visité la biocoop Saveurs et Saisons. On y trouve encore plus de vrac (il y a même une photo dédicacée de Béa Johnson devant le stand ;p), plus de produits pour la maison et d'articles de ménage. Il y a également un stand fromagerie / viande à la coupe, un fournil et une fontaine Jean Bouteille où l'on peut remplir les bouteilles consignées d'huile, de vinaigre ou de vin. Gros stand de fruits et légumes frais, mais très peu sont locaux. 
J'ai aussi été faire un tour au BBG Market : ils ont de très nombreuses références de vrac, un stand pour re-remplir les bouteilles de certains produits ménagers, un magnifique étal de fruits et légumes, ainsi qu'un étal de viandes et de fromages à la coupe. 

A Reims, je suis allée chez Naturéo. Il y a un joli choix de fruits et légumes (pas du tout locaux), quelques références de vrac, du pain et un très bel étal de viande et fromage à la coupe. 
J'ai aussi visité le Day by Day, où tout est en vrac!! On y trouve (outre la base) tous les produits ménagers, des produits de beauté (shampooing, déodorant, dentifrice), des bonbons, des biscuits apéritifs, de l'huile, du vinaigre, du vin, des sirops, bref plein de choses difficiles à trouver en vrac! Par contre, tout n'est pas bio et il n'y a pas de produits frais. 

Evidemment, je fais majoritairement mes courses à la biocoop de Saint-Quentin. Je ne me rends dans les autres magasins qu'à l'occasion de déplacements et j'en profite pour faire le plein de ce que je ne trouve pas chez moi, notamment les produits ménagers au Day by Day et certains aliments en vrac chez Saveurs et Saisons
Pour ceux qui, comme moi, n'ont pas la chance d'avoir un hypermarché bio, et à moins de suivre un régime végétarien, il faut compléter les courses. Ce qui nous mène à l' 


Arrêt n°2 : Le Frais 

Chaque semaine, je fais un petit tour bien rodé dans ma ville. Si je ne discute pas avec les commerçants (et que je ne fais pas la queue), cela me prends un peu moins de 20 minutes pour effectuer environ 1,5 km (et perdre 205 kcal au passage!). 


Pour faire mon petit tour (sens de la flèche bleue), je me munis de ma glacière remplie de boîtes froides, de plusieurs bocaux à température ambiante et de sacs. 
Chez le Charcutier, le poissonnier et le fromager, je demande ce dont j'ai besoin pour la semaine et je présente mes boîtes pour être servie. Tous les trois sont enchantés par ma démarche : contrairement à ce qui se passe en grande distribution, les petits commerçants paient eux-mêmes les sachets qu'ils vous distribuent. Chaque fois que l'on refuse l'emballage, ils font de petites économies (d'ailleurs, lors de ma dernière visite, le boucher a arrondi ma note au-dessous pour me "remercier" des économies générées. Et aussi parce que je suis super sympa! Haha) Imaginez si tout le monde faisait pareil : moins de pollution, moins de gaspillage de ressources et des économies pour un petit commerçant (non négligeable lorsqu'on est taxé de tous les côtés comme aujourd'hui). Chez le fromager, j'achète également le beurre et la crème fraîche en vrac (soit dit en passant, le goût n'a rien à voir avec leurs équivalents du supermarché!). Pour la crème, j'ai un petit pot que la fromagère m'a fourni et que je ramène à chaque fois pour qu'elle le remplisse à nouveau.  

Au passage, je prends quelques gâteaux en vrac dans un magasin bio de la rue (celui-ci a seulement 8 références de vrac). Après le fromager, je passe chez le boulanger où je prends des cannelés dans un bocal (impossible de leur résister, mes gènes de Bordelaise m'en empêchent!) en plus de plusieurs baguettes (je congèle le surplus) et de la chocolatine d'Isaac ;). 

Je termine mon périple chez le primeur pour compléter les légumes et les fruits que je n'ai pas trouvés à la biocoop. Par contre, là rien n'est bio. Le caissier sur lequel je tombe le mercredi matin m'a assurée que leur balance ne peut pas faire la tare et que ça lui prend trop de temps de soustraire le poids de mes sacs du total, donc je présente la plupart des aliments sans rien et je les range dans mes sacs une fois payés. Pour les petits fruits (fraises, cerises, framboises), j'ai des sachets en plastique du magasin que je ramène systématiquement. Même discours chez Grand Frais, du coup, quand j'y vais, je passe tout sans sac à la caisse et j'emballe une fois pesé. 

Et voilà le travail ! Un intrus se cache dans l'image. Le voyez-vous?

Il y a également la possibilité d'aller aux marchés des producteurs, il y en dans chaque ville et pratiquement toute l'année. Faites l'expérience : proposez à un maraîcher de mettre ses fraises par exemple dans votre sac et de lui laisser sa caissette. S'il les cultive lui-même, il sera ravi de pouvoir économiser une boîte! Dans tous les cas, ils sont très heureux de faire l'économie de quelques sachets et ne font aucune difficulté pour vous servir dans vos contenants.
 
Pourquoi? 

D'aucuns argueront que trouver des artisans locaux, se rendre dans leur magasin ou transporter tous ses contenants prend trop de temps, trop d'énergie ou coûte trop cher. C'est ce que je pensais encore il y a quelques mois, en tant qu'adepte du drive de mon supermarché. J'avais l'impression de gagner énormément de temps, alors qu'au final, faire mes courses zéro déchet ne me prend qu'une heure par semaine (souvent c'est 40 minutes), contre minimum 1h30 avant (en magasin, on se laisse distraire par tout et n'importe quoi (c'est même le but!) et sur internet, je passais en revue toutes les promotions disponibles pendant 30 bonnes minutes avant de commencer à "faire mes courses", qui me prenaient pas mal de temps, en particulier pour vérifier la taille des produits et trouver un remplacement en cas de rupture de stock... ). 
J'apprends également à connaître un petit peu mieux chaque semaine mes artisans locaux ; je suis ravie de papoter de tout et de rien avec chacun d'entre eux, d'écouter leurs conseils culinaires, leurs petites anecdotes, c'est un moment vraiment plaisant
Les enfants adorent m'accompagner et je vois dans ces différents échanges d'innombrables leçons leur être inculquées sans même qu'ils s'en aperçoivent ! Politesse, calcul mental, mémoire, vocabulaire, culture sont autant de compétences que nous mobilisons à chaque fois que nous mettons les pieds dans une boutique. Finies les demandes incessantes "Maman regarde le chocolat, Maman regarde le jouet", nous passons un moment ensemble, qui n'est plus parasité par les publicités et emballages en tout genre ou gâché par mon absence face à mon écran pour finir les courses. 
La qualité des produits que nous mangeons a augmenté : viande et fromage de petits producteurs, poisson label rouge, fruits et légumes majoritairement bio. Plus aucun produit préparé, donc plus d'huile de palme, ni de colorant ou d'épaississant en tout genre. Et le goût, c'est autre chose! 
Enfin, en nous rendant dans tous ces petits commerces de proximité, nous faisons vivre des familles, des petits producteurs aux vendeurs. Contrairement à la majeure partie des grandes chaînes de magasins, ces petits commerçants payent leurs impôts en France, ce qui permet au pays de continuer à tourner (tant bien que mal, mais là n'est pas le sujet ...). 

Cette routine a nécessité quelques ajustements lors de sa mise en place (j'ai dû retourner compléter les courses à de nombreuses reprises avant de trouver l'équilibre!), mais aujourd'hui je suis ravie de l'avoir adoptée et je ne reviendrai en arrière pour rien au monde. Souvent, il suffit de sortir du confort illusoire de la facilité pour réaliser qu'elle est toute relative...  

Et vous, vous avez de bonnes adresses pour les courses Zéro Déchet? 


Carnet d'adresses 

Saint-Quentin

La Vie Bio 
2 bis, Boulevard Gambetta ; 
Ouvert le lundi de 14h30 à 18h30 et du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h30

La Vie Claire
21, rue Emile Zola 
Ouvert du mardi au samedi de 9h00 à 12h30 et de 14h15 à 19h15

Boucherie Charcuterie Jean-Jacques Petit
99, rue Emile Zola
Fermé le lundi

Poissonnerie du Grand Large
89, rue Emile Zola
Ouvert du mardi au samedi de 8h00 à 13h00 et de 14h30 à 19h15

Boulangerie-Pâtisserie Parent
5, place Gaspard de Coligny
Fermé le lundi

Fromagerie Les Provinces de France
9, Place Gaspard de Coligny
Fermé le lundi

Primeur Les Quatre saisons
4, rue Longueville
Ouvert le lundi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h30, du mardi au jeudi de 7h30 à 12h30 et de 14h à 19h30, le vendredi et le samedi non-stop de 7h30 à 19h30. 


Lille

Saveurs et Saisons
270, rue des Fusillés à Villeneuve d'Ascq
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h30, le samedi de 9h à 19h. 

BBG Market
21, Avenue de l'avenir, Héron Parc, 59650 Villeneuve-D'Ascq
Ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 19h30 et le dimanche de 9h à 12h30. 

Day by Day
384, rue Léon Gambetta 59000 Lille
Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 13h et de 15h à 19h30



Reims

Naturéo
Avenue des Goisses, 51350 Cormontreuil
Rue des Charmes, 51370 Champigny-sur-Vesle Zone Champéa (plus petit que celui de Cormontreuil)
Ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 19h30. 

Day by Day
1, rue des Elus 51100 Reims
Ouvert le lundi et le mercredi de 14h30 à 19h, mardi, jeudi, vendredi et samedi de 9h à 13h et de 14h30 à 19h. 




Vous pourriez aimer

17 commentaires

  1. Merci Romy !!! Trop top ton article et toujours bien présenté. Je me lance petit à petit dans cette démarche. Je fais mes courses dans un magasin de ferme (que nous sommes entrain de racheter) et du coup, je réutilise les mêmes sachets ou met mes fruits et légumes non sensibles en vrac dans un grand sac. Dans ce magasin il y a aussi fromage, beurre et poulet. Donc au final, j'ai que quelque trucs à compléter. Et franchement, j'adore ! C'est avec cette vision de manger plus sainement, et avec des produits locaux, que l'envie du zéro déchets m'est venu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Célia :) Bravo pour les courses zéro déchet et surtout pour le projet de ferme! Je viendrai faire mes courses chez toi à l'occasion ;)

      Supprimer
  2. On fera une porte ouverte bientôt parce qu'on fait un nouveau magasin, on déménage l'ancien en fait. faudra venir ;) Je partagerai la date sur Facebook ;) Merci du soutien :)

    RépondreSupprimer
  3. Quand tu viens sur Bordeaux, tu fais le tour et tu me donne les adresses! LOL

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, j'ai lu l'article que vous consacre st quentin mag, j'admire votre démarche ! j'essaie moi-même de réduire ma quantité de déchets. Je ne savais pas qu'on pouvait acheter du beurre en vrac à st quentin ; est-ce du beurre produit localement ?
    Dans l'article vous dites composter dans votre appartement, vous avez un lombri-composteur ? j'ai demandé à la municipalité de mettre en place un ramassage des déchets compostables mais ce n'est pas possible.
    Pour en revenir à l'article, le journaliste met en avant le coût de manger sain, mais pas du tout la santé ou l'environnement. Je pense qu'il faut dépenser davantage dans son alimentation plutôt que de chercher le meilleur prix, la qualité se paie !
    bon courage, je vais suivre votre blog ! julien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour! Merci de vos encouragements! Pour le beurre, il me semble qu'il est produit en Bretagne, mais je ne suis pas sûre, il faudra demander au fromager. Idem pour la crème fraîche. J'ai bien un lombri-composteur, je le mettrai en route en septembre, à mon retour de vacances.
      Lors de mon entretien avec le journaliste, j'avais stipulé que même si la nourriture est un peu plus chère (puisqu'elle est bio, label rouge ou AOP), à qualité équivalente le vrac est au minimum 15% moins cher que la version emballée (ça peut monter jusqu'à 40% moins cher). De surcroît, les nombreuses économies générées sur les autres pôles (produits d'entretien, produits de soin, shopping) font que mon budget est à l'équilibre, voire même créditeur. Et comme vous le dites, après seulement 5 mois de zéro déchet, j'ai l'impression d'être bien plus en forme et moins 'malade' qu'auparavant (à vérifier sur le long terme), donc je fais aussi des économies sur mon budget santé. Enfin, quand je vois le soin que mettent certains producteurs pour créer des produits de qualité (fromage, confitures, etc.), j'estime que tout travail mérite un salaire juste, ça ne me dérange pas du tout de payer plus cher pour de la qualité :)
      Par ailleurs, je pense à créer une association Zéro Déchet Saint-Quentin pour avoir plus de poids pour pouvoir mener des actions comme demander des composteurs publics ou des bacs à déchets verts pour les résidences par exemple, mais aussi aider les commerçants à proposer des alternatives zéro déchet ou encore aider les particuliers dans leur transition. Ça vous intéresserait? Romy

      Supprimer
    2. Bonjour ! J'achète mon beurre en vrac aux "Provinces de France", il me semble qu'il est produit dans le Pas-de-Calais, mais je me trompe peut-être !
      Romy, pardon si ma question est indiscrète mais avez-vous déjà testé l'achat de produits via l'AMAP ? Je pose la question car moi-même j'hésite à me lancer, j'achète mes fruits et légumes à la Biocoop ou au marché, j'aime bien y flâner pour les choisir mais je me dis que l'AMAP est aussi une formule intéressante pour le consommateur et les producteurs. Votre avis sur la question m'intéresse !

      Supprimer
    3. Pour le beurre, peut-être bien!! J'y suis allée hier et j'ai oublié de lui demander confirmation... :(
      Pour l'AMAP, je me suis bien renseignée, je suis allée les voir, mais j'ai trouvé le système pas assez en adéquation avec mon emploi du temps (du moins pour cet été) : on doit aller chercher les paniers chaque semaine à des heures précises (bon il y a moyen de s'arranger avec d'autres adhérents pour le récupérer chez eux) mais ce qui m'embête le plus, c'est qu'en cas d'absence le panier est perdu! Donc avec les vacances d'été, pas possible... Il ne faut pas oublier non plus que L'AMAP ayant pour but de permettre à des consommateurs volontaires de soutenir les producteurs, nous n'avons pas le choix des fruits et légumes présents dans les paniers, ni de leur quantité (plus ou moins selon les récoltes). Pour moi, ce n'était pas la bonne formule :( trop de contraintes.
      Sinon, je réitère la question que j'ai posée à Julien au-dessus, est-ce que ça vous intéresserait de faire partie de l'association Zéro Déchet Saint-Quentin que je compte créer?

      Supprimer
    4. Merci pour votre avis sur l'AMAP, je crains en effet les contraintes, en particulier sur les quantités. J'ai envoyé un mail de demande d'infos, j'attends la réponse, avec les vacances ça va peut-êre prendre un peu de temps. A méditer, donc !
      Concernant une association zéro déchet, oui, cela m'intéresse même si j'avance modestement sur ce chemin ! Tout dépend bien sûr comment vous envisagez les choses, quel serait le focntionnement de cette assos mais dans l'idée je pense que ce serait une excellente chose car nous sommes tous à la recherche d'astuces pour limiter nos déchets. Par ex, je pensais justement au compost ces derniers jours : je n'en veux pas chez moi et du coup j'aimerais bien qu'il en existe de collectifs dans notre ville !

      Supprimer
  5. bonjour, j'ai encore une question : quand j'achète mes légumes au marché, certains contiennent de la terre ou sont humides ; est-ce que les sacs filets ou coton sont faciles à laver ? j'opterais davantage pour un sac à filet qui me semble plus simple à nettoyer. Où avez-vous acheter le votre ? merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon sac filet vient de chez Cognet (à Saint-Quentin). Sinon je mets les légumes particulièrement terreux ou humides dans les petits sacs en toile de jute trouvés chez ikea. http://simplyseube.blogspot.fr/2016/05/le-kit-de-demarrage-du-bon-zero-waster.html (en bas à gauche de la première photo). Bonne continuation !

      Supprimer
  6. Merci pour vos réponses. Les sacs en jute se lavent facilement (sans machine à laver je veux dire) ?
    Pour le lait, avez-vous trouvé comment faire ? je l'achète aux halles à un fermier, mais le lait est déjà en bouteille.

    Voici un article qui parle des épluchures : https://reporterre.net/Utiliser-les-epluchures-un-geste-ecologique-et-source-de-bonnes-surprises

    Excellent idée que de monter une association ! à plusieurs nous avons plus de chances de nous faire entendre ! je suis partant ! par contre j'ai peu de temps actuellement, mais en octobre je serai disponible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les sacs en jute, je n'ai pas eu à les laver jusqu'à maintenant, juste à laisser sécher la terre et à les secouer pour faire tomber la terre. Pour le lait, seul mon fils de 3 ans et demi en consommait un peu (je ne peux pas en boire, mon mari n'aime pas ça et ma fille ne digère pas la caséine présente dedans), nous l'avons éliminé totalement et remplacé par des laits végétaux (que je fais moi-même) après ce reportage : http://www.france4.fr/emissions/on-n-est-plus-des-pigeons/enquete/faut-il-encore-boire-du-lait-de-vache_449122 .
      Pour l'association, je vous donnerai des nouvelles lorsque j'aurais avancé dans les démarches. D'ici là, passez une bonne fin de vacances.

      Supprimer
  7. Bonjour Romy
    Je découvre ton blog ;) je m'intéresse peu à peu à la culture zéro déchet et je dois dire que l'aventure me paraît hasardeuse si on s'y aventure seule !!
    L'idée d'une asso est super intéressante ( je vis près de St Quentin) pour mettre en place des choses et échanger sur ce mode de consommation pour une débutante comme moi
    Je ne pensais pas qu'on puisse acheter son beurre en vrac ici par exemple ! Vraie débutante ..

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ces adresses, je suis rodée avec mes commerçants, mais je ne trouvais pas de beurre et de crème en vrac (Je n ai testé que rue Émile zola...)
    Bref, ma timidité maladive etvmoi, on te remercie d avoir mâché le travail!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à visiter le site de l'association zéro déchet que j'ai créée sur St-Quentin. On fait des ateliers une fois par mois. Le site : www.demainsq.com

      Supprimer

INSTRAGRAM